Pas facile d’être une maman!

Quand j’ai eu Margaux, je crois que c’était la plus belle période de ma vie! C’était un bébé parfait. J’allais en sortie avec mes copines, je crochetais mes bonnets, on se baladait en famille…

Je me sentais bien dans mes baskets (même mon surpoids ne me gênait plus!) J’avais toujours un truc à faire ou quelqu’un à voir. Je me suis dit à ce moment la : être mère au foyer c’est le pied!! 

Je ne comprenais pas DU TOUT pourquoi les mamans se plaignaient d’être à la maison.(mais ça s’était avant)

Il a bien fallu que je retourne travailler , un travail que je déteste! Je n’avais qu’une hate avoir un deuxième enfant  pour rester un an à la maison. Léo est arrivé au bon moment en juin et en septembre Margaux faisait sa rentrée scolaire.

Je m’imaginais déjà déposer Margaux à l’école, poser Léo dans son parc, faire un brin de ménage et ensuite m’occuper de moi et mes créations.

Mais le passage d’un à deux enfants a été (et est encore) TRES difficile!!

Le départ a déjà été dur, je n’ai pas réussi à allaiter Léo car Margaux me faisait crise sur crise. Je n’ai pas pris le temps de me reposer depuis sa naissance.

5 mois plus tard, je n’en peux plus et tout lâche! Les nerfs , les pleurs… Je ne me reconnais plus!

Je suis de nature plutôt positive, super motivée mais aussi très exigeante et je n’arrive pas à lâcher prise. J’aimerais faire plein de choses et les journées sont beaucoup trop courtes. Je suis fatiguée toute la journée et quand je me couche tellement de chose me préoccupe que je n’arrive plus à dormir.

J’ai beaucoup de chance, mon mari est très présent et mes enfants sont très gentils. C’est bien pour ça que je ne comprends pas ce que je ressens! Je n’ai plus AUCUNE patience, je ne supporte plus le moindre cri de mes enfants. Les nerfs montent très vite et je n’arrive pas à me calmer.

J’ai l’impression de ne pas avoir eu 5 minutes de silence depuis une eternité , aller seule aux toillettes ou dans mon bain…

Je voulais être une mère bienveillante , mais c’est tout le contraire ! Je cries tout le temps et j’ai de moins en moins envie de jouer avec mes enfants. Evidemment après je culpabilise…

J’étais peut être un peu naïve , je ne pensais pas qu’être mère pouvait être aussi éprouvant. En ce moment, j’ai l’impression d’être seulement qu’une mère.. Je suis dans un cercle vicieux je n’ai pas le moral et je n’ai plus envie de sortir ni de m’occuper de moi….(et ces cernes qui ne me quittent plus…)

C’est difficile car c’est plus fort que moi! J’essaie de  voir le positif, je sais que tout va bien dans ma famille mais mon esprit ne suit pas…

Avant d’être blogueuse, j’étais de nature très réservée même mes amies ne connaissaient pas mes problèmes. Mais partager avec vous m’enlève déjà un poids. Vous avez été nombreuses à m’envoyer des messages et je me suis rendue compte qu’énormément de maman vivait la même chose que moi!

J’ai téléphoné à ma sage femme qui m’a orienté vers un centre parent/enfant. J’ai rendez vous la semaine prochaine. En discutant au téléphone, elle m’a dit que c’était tout à fait normal. Après un accouchement, beaucoup de sentiments peuvent resurgir, même des choses de son enfance ou de sa vie passée.

J’appréhende ce rendez vous car je n’ai pas l’habitude de parler de mes problèmes mais j’ai aussi hâte. Hate de me sentir mieux, d’être plus patiente avec mes enfants.

Léo n’a que 5 mois et je ne veux pas « louper » des bons moments et Margaux me demande beaucoup d’attention.

Je lève mon chapeau à toutes ses mères célibataires ! Vous êtes des WONDERWOMEN!!

Je ne sais pas comment vous vivez votre vie de maman mais si vous n’en pouvez plus sachez que vous n’êtes pas seule!

Je passe beaucoup de temps à pleurer et à crier mais je reste toujours motivée: à m’améliorer en tant que maman et trouver ma voie professionnelle.

Ce soir j’avais besoin de me livrer un peu pour me sentir mieux un peu comme si j’écrivais dans mon journal intime mais aussi pour que des mamans comme moi se sentent moins seules.

N’hésitez pas à m’envoyer un message!!!!! Merci de me lire et de me suivre je vous adore!!

18 commentaires sur “Pas facile d’être une maman!

Ajouter un commentaire

  1. J’avais l’impression de lire mon histoire à un ou 2 détails près … je te comprend tellement, je pense qu’on idéalise trop la vie de maman ^^ et non ce n’est pas tout rose! Loin de la mère ! Mais la mère parfaite n’exite pas 🙂 alors on fait de notre mieux 🙂
    Courage !
    Bisous !

    1. Je pense souvent à toi .toute seule tu dois être tellement fatiguée. Moi j’ai abandonné le concours… bon courage 😘😘

  2. J’ai commence un post du meme genre que j’ai laisse en brouillon car je ne savais pas s’il avait lieu d’etre et si c’etait une depression post partum comme on en entend parle et puis c’est passe. En tout cas chapeau a toi de nous livrer ses quelques mots, j’espere que ton rdv te donnera des pistes pour aller mieux en tout cas moi pour le moment un 2eme enfant je suis pas certaine gros bisous

    1. J ai hésite plusieurs fois à écrire cet article mais j’en avais besoin et si certaines mamans se sentent moins seules c cool

  3. Coucou miss, tu es pas une mauvaise mère, seulement tu as besoin de temps pour toi. J’ai connu cela qd mon loulou est né ma puce avait presque 23 mois. Mais grâce a Mr, les marraines et tantes qui m’ont épaulé, j’ai continue ma formation d’ass mat (dont je suis plus depuis 2014) puis j’ai pris du pts pour moi

  4. Bonsoir Claire,

    Je me reconnais dans beaucoup de vos propos… Ici, bébé 3 a 18mois et certains jours, je déteste la maman que je suis…😢

  5. Coucou Claire, ton article est super et fais du bien aux mamans qui comme toi culpabilisent de ne pas toujours être patientes. Je m’en veux de travailler et de ne pas pouvoir m’occuper de mes enfants. Je ne partage pas beaucoup par manque de temps. Quand j:ai 5 min de tranquillité je m’en sers pour les taches ménagères. Je n’arrive pas non plus à jouer avec eux et en plus comme ils ont 3 ans et demi d’écart, ils n’ont pas la même capacité à comprendre les jeux.
    Je voudrais bien connaître le nom du lieu où tu as rdv ?😉
    Gros bisous à toi et ta petite famille (même ta petite maman et ton papa gâteau).

  6. Bonsoir, je n’ai qu’un enfant mais j’ai l’impression que c’est pareil. En pleine recherche de formation pour changer mon métier car quand j’ai appris que J’attendais Ryan, je travaillais dans le commerce et j’ai envie de faire autre chose, mais pas évident pour les demandes de financement. Je culpabilise car je me dis que je le verrais pas assez mais en même temps avec mon fils on aient « trop fusionnel » aux yeux de certains ça nois fait du bien d’être séparés. On va dire que c’était le bébé tant désiré après 2 ans d’essais. Courage à vous. On ne peut pas être parfaite.

    1. je ne cherche pas a etre parfaite mais la je n’arrive plus a rien du tout! il faut deja que je trouve ma voie professionnelle…

  7. Bonjour
    Oui c vrai c dur moi je jongle entre le boulo la maison et ma fille de 20 mois
    Je n’arrive même pas à prendre rien qu’un petit peu soin de moi j’aimerai tellement avoir le temp mais ma fille me demande beaucoup d’attention je fais les quart donc j’essaye de profiter de ma fille un max des fois j’aimerai rien qu’une heure pour me détendre pour me préparer et me sentir BELLE rien qu’une seule heure je demande pas grand chose enfin je pense
    J’ai l’impression de péter les plomb je pleure sous la douche ou en allant au boulo sa me fait du bien pers ne me voit des fois je pleure et je ne c même pas pk

    1. je vous comprends tout a fait! ce matin j’ai fait encore une crise je voulais me lisser les cheveux pour une fois et j’ai pas pu ca m’e rendu folle…. ce n’est rien pourtant ca m’a rendu folle!

  8. Bonjour, j’ai découvert votre blog par ma tata qui vous suit… j’ai 2 enfants une petite fille de 2ans et demi et liam a 11mois
    C’est fou comme jai l’impression de me voir dans votre histoire, j’ai rompu mon congés parental je ne supportais plus de rester à la maison il fallait que je fasse autre chose que de m’occuper des enfants j’ai donc repris mon travail que j’aime tant !!!!
    J’étais devenu insuportable, mon compagnon ne me supportait plus, j’étais tout le temps énervé… bref je vous souhaite pleins de courage
    A bientôt

  9. Maman de 4 grandes filles qui vont à leur tour ou sont déjà mères, je comprends tout à fait. Le congé parental pour la dernière (je n’en ai pris que pour les deux dernières), je l’ai arrêté au bout d’un an, mais j’avais la chance d’aimer mon travail. On se rend coupable du moindre grain de sable, on n’est jamais sûre d’être une bonne mère et on voudrait tant être parfaite et on n’a l’impression qu’on n’existe plus… sauf pour le rôle de maman. Le manque de reconnaissance de la part de cette société qui exige des wonderwomen est terrible. Le positif, vraiment positif, c’est qu’un jour vient où les enfants vous remercient, pas en mots, mais en amour de très grand-e-s, et surtout qu’on oublie ces moments où on a regretté d’avoir voulu des enfants – parce que oui, il y a des jours ou on voudrait ne plus être mère. Le côté moins drôle, c’est que même quand elles ont 30 ans ou plus, on reste inquiète et on se demande encore si vraiment on a tout bien fait. J’aime bien la phrase de Dolto (je crois) « on fait le moins mal qu’on peut, et c’est déjà énorme ». Bon courage.

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :